Agilité digitale : quelles compétences pour quels enjeux ?

Agilité digitale : quelles compétences pour quels enjeux ?

Les plus à même de faire preuve d’agilité pour prendre part aux transformations digitales de l’entreprise ne sont pas toujours ceux qu’on croit ! L’agilité digitale n’est pas le pré carré de la génération Y ou Z, ni n’est réservée aux professionnels des nouvelles technologies. Zoom sur trois caractéristiques phares de l’agilité digitale par Alexandra Didry, responsable recherche et développement de PerformanSe et docteur en psychologie sociale et du travail.

Évolution du réseau social d’entreprise, implantation d’une plateforme collaborative, développement d’applications pour le web, usage de nouveaux terminaux (tablettes et smartphones), migration des services de messagerie instantanée… les projets de transformation digitale sont légion dans l’entreprise. Quelles sont les caractéristiques des équipes les mieux outillées professionnellement et humainement pour s’approprier les dispositifs et participer à leur réussite ?

 

S’affranchir des cadres pour libérer son esprit d’innovation

Une équipe se montre d’autant plus agile que ceux qui la composent sont capables de quitter leur zone de confort pour penser autrement. Il ne s’agit pas de tout remettre en cause par principe, mais de ne rien s’interdire pour penser et voir les choses avec un œil neuf. Constituée de collaborateurs qui osent agir, s’inscrivent dans le mouvement et s’autorisent une rébellion constructive permanente, une équipe a de sérieux atouts en main pour être moteur de la transformation digitale.

 

Viser la réussite collective plutôt que le succès individuel

Une bonne idée au service du développement de la maturité digitale de l’entreprise n’est jamais celle d’une seule personne. C’est en s’enrichissant d’une multitude de contributions qu’un projet ou une innovation rencontre le succès dans un environnement hautement digitalisé. Les collaborateurs capables de dépasser la notion de propriété de leurs apports et de privilégier la réussite collective portent en eux les ressorts de l’agilité digitale. Pour mettre en œuvre ces comportements, une forte confiance en soi, mais aussi en l’autre est nécessaire.

 

Apprendre de ses échecs pour rebondir

Concevoir, essayer, tester, tirer les leçons, recommencer… La capacité de s’adapter rapidement et de réagir en déployant une flexibilité permanente va de pair avec l’acceptation des transformations et des évolutions sans cesse plus rapides. L’indice d’agilité digitale se mesure tout autant dans la capacité de rebondir suite à une tentative ratée que dans celle de repérer très rapidement les signaux de réussite d’un projet. Une attitude positive face aux changements et aux difficultés constitue cette autre brique qui fait la différence.

 

En ayant une vision claire de ce qui est déjà ancré dans les pratiques d’une équipe ou d’une organisation, versus ce qui ne l’est pas encore, il est plus aisé de prioriser les actions à mener : développer l’esprit de coopération, valoriser l’innovation, reconnaître le partage de pratiques et de connaissances… Repérer les zones de confort et d’inconfort de ses équipes constitue un véritable gain de temps et d’énergie, et facilite ainsi la prise des bonnes décisions pour accompagner les transformations.

 

Vous souhaitez aller plus loin ? PerformanSe a récemment développé une méthode outillée permettant d’analyser le niveau de maturité digitale d’une organisation. Cette analyse repose sur une double évaluation : l’agilité des collaborateurs face aux enjeux de la digitalisation, et la maîtrise des outils digitaux et leurs usages professionnels.   > Contactez-nous pour en savoir plus   

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Share This