DATA : Qu’est-ce que les données révèlent sur le profil des professionnels RH ?

DATA : Qu’est-ce que les données révèlent sur le profil des professionnels RH ?

Les RH sont-ils tous corporate et à l’écoute ? Nous avons exploré les données d’un échantillon de 30 000 personnes ayant passé nos tests psychométriques sur les préférences comportementales et les leviers motivationnels au travail. L’enjeu : améliorer les connaissances sur l’individu au travail et repérer ce qui caractérise chaque fonction sur le plan comportemental.

Après avoir dressé le portrait-robot des commerciaux, nous nous sommes intéressé à la fonction RH. Résultat : la population RH se révèle extraordinairement curieuse et ouverte… mais très hétérogène.

Qu’est-ce qui différencie les RH des autres fonctions ?

S’il y a bien un critère sur lequel l’ensemble des professionnels RH tire son épingle du jeu de manière très significative, c’est le dynamisme intellectuel. ʺCela correspond à l’ouverture d’esprit, au goût pour la nouveauté, à la curiosité et à l’envie d’apprendre. C’est la fonction qui obtient le score le plus élevé sur cette dimension, avec 10 points de plus que la moyenne, ce qui est considérableʺ analyse Alexandra Didry, Directrice R&D de PerformanSe. Pour le reste, les résultats témoignent de comportements équilibrés et finalement assez peu différenciants. Par exemple, ils sont globalement « un peu plus à l’écoute » que la moyenne, mais on observe des variations importantes selon les secteurs. ʺL’écoute est très forte chez les RH du BTP alors qu’elle est inférieure à la moyenne dans le secteur de l’artisanat par exempleʺ s’étonne l’experte. Encore, le taux d’anxiété s’avère beaucoup plus faible pour les RH de l’administration publique que pour ceux évoluant dans le secteur de l’hôtellerie / tourisme où il atteint des sommets, par exemple.

Des clichés qui ont la vie dure

Les résultats de l’étude contribuent aussi à battre en brèche quelques idées reçues. Par exemple, on a tendance à caricaturer les RH comme des professionnels très « corporate ». Or, on constate que l’appartenance n’est pas un trait de personnalité significatif chez eux. D’une manière générale, ils ne sont pas plus attachés à leur entreprise ou à leur équipe que la moyenne. L’image du RH à la botte du patron est donc erronée, si l’on en croit les statistiques. Autre lieu commun : le RH serait forcément rigoureux et centré sur les process. Là encore, les résultats montrent que ce n’est pas plus que cas que la moyenne des autres fonctions. ʺCes comportements « modérés » peuvent sans doute s’expliquer par le fait que la fonction RH recouvre des populations très variées, du gestionnaire de paie au DRH, avec des réalités métiers et des logiques de marché très différentesʺ analyse Alexandra Didry.

Découvrez ce que révèle la data analysis sur les différences comportementales par secteur d’activité, en téléchargeant le guide PerformanSe ! 

 

Guide - DATA - Quel profil type dans votre secteur d’activité ?
Nom
Prénom

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This