Décision et anticipation : des aptitudes cognitives clés.

Décision et anticipation : des aptitudes cognitives clés.

Un expert sportif se distingue d’un novice par sa capacité à fournir très rapidement des réponses pertinentes, adaptables et reproductibles. Ces réponses sont produites à faible « coût » cognitif, dans des contextes complexes et sous forte pression. Quels mécanismes entrent en jeu dans la prise de décision ? Eclairage par l’approche cognitive.

L’approche cognitive considère la cision comme un processus de traitement de l’information, reposant sur la mobilisation de bases de connaissances stockées en mémoire pour identifier et interpréter les indices clés de l’environnement. Pour expliquer les performances cisionnelles des joueurs experts, les travaux de recherche ont permis d’avancer trois ies majeures : la richesse et la structuration de leurs connaissances en mémoire, l’habileté de leur système mnémonique, la pertinence et la rapidité de leur prise d’information visuelle.

 

Richesse et structuration efficiente des connaissances en mémoire à long terme

Les recherches montrent que les experts possèdent des structures de connaissances plus sophistiquées, affinées et spécifiques, un réseau plus étendu de concepts et une meilleure capacité à faire des liens entre les différentes types de connaissances. Ces connaissances (ou banque de situations) reflètent ainsi l’étendue de l’expérience impliquant de nombreuses situations sportives. Au delà de la plus grande richesse de ces connaissances, ce qui distingue le novice de l’expert est sa capacité à activer automatiquement et « à moindre coût » ses connaissances de manière implicite (directement en mémoire à long terme).

Ce mécanisme permet aux athlètes de transformer des actions très complexes en réflexes. Des études récentes montrent qu’ils peuvent même décider de ne pas utiliser ou de freiner ces réponses réflexes ! Ils ont en quelque sorte appris à leur cerveau à s’en méfier. Cette capacité est spécialement utile dans les sports où la feinte de l’adversaire peut entraîner un réflexe moteur, comme au football ou dans les sports duels.

 

Habilité du système mnémonique  

Sur l’ensemble des tests de moire, les résultats confirment la supériorité des joueurs experts sur les novices. Spécifiquement, ils sont capables de reconnaître plus rapidement et avec plus de pertinence les situations de jeu déjà rencontrées. Leur système mnémonique s‘adapte ainsi de manière plus rapide à la complexité de la situation. Cette supériorité du système mnésique est cependant spécifique à leur domaine d’expertise.

 

Pertinence et rapidité de la prise dinformation visuelle 

Les résultats de l’ensemble des études sur la prise d’information visuelle en sport collectif suggèrent que les experts ont développé des stratégies de prospection efficaces et spécifiques à leur activité : ils perçoivent plus tôt, plus vite et avec plus de précision les informations pertinentes. L‘anticipation perceptive dépend des connaissances : le sportif prévoit d’autant mieux l’action suivante qu’il l’a pratiqué des heures durant.

 

A retenir

  • Les experts gèrent avec grande rapidité tous les paramètres de leur mouvement.
  • Ils exploitent de manière efficiente les connaissances mémorisées sur leur discipline (certaines en mémoire à long terme), en y accédant automatiquement.
  • Ils transforment des actions complexes en réflexes dont ils ont appris à se méfier !
  • Ils ont des capacités cognitives supérieures aux novices principalement en matière de précision, anticipation, reconnaissance et attention visuelle.
  • Leurs capacités mentales sont optimisées pour ce qu’ils font.

Retrouvez l’ensemble de notre dossier spécial Sport & Performance !

 

Bibliographie

  • Bossard, C., Kermarrec G. (2010). La prise de décision des joueurs en sport collectif. Une revue de question en psychologie du sport. Sciences &Motricité, 73, 3-22.
  • Zoudji, B., Thon, B., Debû, B. (2010). Efficiency if the mnemonic system of expert soccer players under overload of the working memory in a simulated decision-making task. Psychology of Sport and Exercices, 11, 18-26.
  • Zoudji, B., Thon, B. (2003) Expertise and implicit memory : differential repetition priming effects on decision making in experienced and inexperienced soccer players. International Journal of Sport Psychology, 34, 189-207.

 

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This