Etude – Génération Y au travail

Etude – Génération Y au travail

C’EST QUOI LA GENERATION Y ?
Les chercheurs de Performanse ont mené une étude approfondie sur la génération Y au travail, à partir des résultats de plus de 20 000 passations du test d’évaluation comportementale PERF ECHO*, en France et à l’international. C’est quoi la génération Y ? Il est parfois compliqué de s’y retrouver dans la jungle d’informations qui gravitent autour de la notion de génération Y… « La génération Y ce sont les jeunes… Qui arrivent sur le marché du travail et qui croient tout connaître, savent tout faire… Enfin selon eux… ». Flagrant délit de cliché intergénérationnel, c’est pourtant l’image communément admise de la génération Y car c’est le discours omniprésent sur leur lieu de travail. Afin de démêler le vrai du faux, et de répondre aux questions spécifiques de nos clients sur le comportement de cette génération Y au travail, l’équipe R&D a mené une large étude statistique sur ce sujet. Cette étude prend appui sur des données comportementales et de motivations au travail, recueillies auprès d’un échantillon représentatif de 23500 personnes de 6 nationalités différentes. Cette approche innovante nous permet d’apporter des réponses factuelles aux entreprises.

AVANT TOUTE CHOSE… QUELS COMPORTEMENTS PERMETTENT DE DISTINGUER LES GENERATIONS ENTRE ELLES ?
Pour décrire une génération il est de bon ton de la contextualiser, car c’est l’environnement qui conditionne les évolutions de son comportement et des systèmes de valeurs. Probablement une des raisons pour lesquelles, dans la littérature, une génération correspond à une tranche d’âge. Pour distinguer les générations entre elles et déterminer les tranches d’âge, nous avons étudié leurs principales préférences comportementales au travail. Il ressort que certains traits du comportement contribuent davantage que d’autres à discriminer les tranches d’âges entre elles. Globalement, les générations se distinguent sur les dimensions liées à la gestion émotionnelle (anxiété), l’assurance personnelle (affirmation de soi), le rapport à l’autre – à travers l’écoute et la communication, ainsi que leur rapport au pouvoir et la valeur accordée à l’effort. De cette analyse, il résulte qu’à l’exception du Canada, 2 à 3 tranches d’âges se dessinent selon les pays étudiés. Pour l’Espagne et l’Inde par exemple, 3 tranches d’âges composent la population : les 18-28 ans, les 29-49 ans, et les 50-59 ans. Alors que pour la France, comme pour l’Italie et le Maroc, seulement 2 tranches d’âges se dessinent : une première regroupant les 18-30 ans et une seconde pour les 31-59 ans.

MAIS ALORS… QUI SONT LES Y-ERS ?
Certains résultats de cette étude sont assez loin des stéréotypes habituels sur le comportement de la génération Y au travail ! Finalement cette génération se caractérise par une attitude assez discrète où le doute et la remise en questiontrouvent leur place. Elle préfère les projets qui s’inscrivent dans le court terme où les résultats, la gratification et les bénéfices sont visibles immédiatement. Elle est assez pragmatique et a le sens de l’organisation. Enfin, elle cherche des relations harmonieuses, non conflictuelles, porte un grand intérêt à ses pairs et valorise le travail d’équipe.

« Y FRANÇAIS RECHERCHE Y ESPAGNOL POUR COMPARAISON » : LES Y-ERS POSSEDENT ILS UN PROFIL UNIVERSEL ?
Au sein des grands groupes français et internationaux, la problématique du multiculturel vient aujourd’hui s’ajouter à celle de l’intergénérationnel… Nous avons donc cherché à savoir si les Y-ers fonctionnaient tous de la même manière à travers le monde. En se basant sur les tests réalisés par nos clients internationaux, distributeurs et partenaires scientifiques, présents notamment en Espagne, en Italie, au Maroc, au Canada et en Inde, nous avons pu dépasser le questionnement du comportement des Y-ers en France et analyser les Y-ers de ces 6 pays. Nous avons comparé les profils des Y-ers de chaque pays avec un profil Y « tous pays confondus ».
Notre constat : les comportements de la génération Y sont assez similaires d’un pays à l’autre. Ce n’est donc pas un sacrilège de généraliser la notion de génération Y sans tenir compte des spécificités culturelles, qui nous ont paru néanmoins intéressantes à relever :

Chez les Whyers français, l’attrait pour le collectif va de paire avec l’ouverture à l’autre et une grande capacitéd’écoute. La génération est marquée par un goût prononcé pour l’organisation qui entraîne une certaine vigilance. Les jeunes Français privilégient l’efficacité et leur soif de résultats immédiats leur confère une forte propension à faire des concessions. La concession passera par une tendance au questionnement, à la remise en cause et une certaine réserve. Si les Français apparaissent plutôt réservés comme leurs congénères marocains, italiens et indiens, en Espagne les Y-ers sont plus extravertis que la moyenne de la population. En Italie, les Y-ers sont toujours autant attirés par les projets à court terme que les français, à la différence que le besoin de précaution et de sécurité semble l’emporter sur la combativité. Ce besoin de sécurité est lié à un manque d’assurance et une forte capacité à se remettre en cause. Pour les Y-ers indiens, même constat que pour la France, ils ne visent pas des postes de forte influence et font preuve de moins d’aisance verbale, ont une forte tendance au questionnement et à la remise en question. En Inde comme en France, les jeunes de la génération Y sont plus pointilleux et accordent plus d’importance àl’organisation et planification que le reste de la population. Les résultats obtenus pour l’Espagne et le Maroc sont identiques à l’exception du besoin d’appartenance. En effet les jeunes marocains savent se montrer plus indépendants. L’intérêt pour l’autre est directement lié au besoin d’appartenance. L’organisation pour eux est synonyme d’anxiété et s’ils sont réservés c’est parce qu’ils manquent d’assurance tant ils ont besoin de sécurité. Si de manière générale les Y-ers sont moins rigoureux que le reste de la population, les Y-ers des populations espagnoles, marocaines, mais aussi italienne font davantage preuve de curiosité et d’ouverture intellectuelle que leurs ainés.

DES RESULTATS PASSIONNANTS POUR LES ENTREPRISES QUI SOUHAITENT MIEUX CONNAITRE CETTE GENERATION…
La génération Y n’a pas fini de faire parler d’elle et nous avons encore de nombreuses informations à partager avec nos clients ! Les différences entre les générations sont-elles si importantes qu’il est nécessaire de mettre en place un management intergénérationnel ? Comment faire fonctionner les générations entre elles ? Existe-t-il des méthodes efficaces ? Autant de questions auxquelles notre étude apportera un éclairage statistique, à découvrir dans nos prochains articles. So… To be continued! Aurélie PLESSIS et Violaine POIROT, Département R&D de PerformanSe * Les passations ont été réalisées au Canada, en France, au Maroc, en Inde, en Espagne ainsi qu’en Italie sur une population allant de 18 à 59 ans.

Contactez-nous pour recevoir nos prochains articles sur la génération Y

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This