Le sport rend-il plus intelligent ?

Le sport rend-il plus intelligent ?

Si l’association Sport et Santé est aujourd’hui bien ancrée dans nos esprits – à juste titre – on imagine pourtant moins que le sport peut améliorer les performances du cerveau. Le sport comme pilule miracle? Comment cela est-il possible? Eléments de réponse par un éclairage neuroscientifique.

Muscler sa tête avec ses jambes ?

Les scientifiques sont pourtant unanimes : l’activité physique est bénéfique pour la santé mentale via des mécanismes neurophysiologiques principalement liés à la plasticité cérébrale, soit cette incroyable capacité que possède notre système nerveux à produire de nouvelles connexions en formant de nouvelles synapses et de nouveaux neurones.

En particulier, le sport favorise la création de nouveaux neurones (neurogénèse) dans certaines régions de notre cerveau, comme l’hippocampe, et dans différentes aires du cortex, sièges des fonctions cognitives plus complexes. L’exercice physique permet aussi une irrigation plus efficace de notre système nerveux grâce la production de nouvelles cellules sanguines. Ces effets sont provoqués par une augmentation naturelle de la concentration d’hormones de croissance et de neurotransmetteurs.


Bouger pour créer de nouveaux neurones
et penser pour les conserver ! 

Cette création de nouveaux neurones est cependant efficace sous certaines conditions, cette nuance nous offre des pistes précieuses pour les conserver.

La plupart des neurones engendrés par l’exercice sont en effet détruits seulement après une ou deux semaines s’ils ne sont pas intégrés à notre réseau neuronal existant. La meilleure façon de les conserver serait de prendre part à des activités exigeantes sur le plan intellectuel. Ces nouvelles exigences nous poussent en dehors de nos routines et de nos automatismes. Ainsi, de nouvelles connexions apparaissent permettant le développement de processus de remodelage de « nos réseaux neuronaux ». La combinaison d’activités physiques et intellectuelles pour obtenir les meilleurs résultats semble alors gagnante. Le développement cognitif est favorisé. Trois notions clés caractérisent ces activités exigeantes : nouveauté, diversité et complexité.

Pour illustration, changer ses habitudes – même au sein d’une même activité –  expérimenter, varier les situations, les environnements, les entrainements, prendre part à des activités de compétition sont autant de pratiques qui favorisent la performance mentale!

A retenir

  • Le sport est un élément capital de la santé physique et mentale
  • L’activité physique stimule la création de nouveaux neurones
  • Une activité exigeante sur le plan cognitif permet de maintenir les nouvelles connexions cérébrales
  • Changer ses habitudes, varier les situations et s’adonner à des activités de compétition favorisent la performance mentale

 

Retrouvez l’ensemble de notre dossier spécial Sport & Performance !

 

 

Bibliographie

  • David Moreau. Le sport rend plus intelligent. L’essentiel Cerveau & Psycho (avril 2015)
  • D.Moreau (2014) . Can brain training boost cognition? Nature, vol 515, p. 492.
  • C Hillman et al.(2008) Be smart, exercice your heart : exercice effects on brain and cognition, Nature Reviews Neuroscience, vol 9, pp. 58-65.

 

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This